• Soutenir le renforcement des capacités économiques des femmes

    003 6On assiste à une prise de conscience plus importante de la nécessité d'adopter des politiques et des législations permettant de renforcer les compétences professionnelles et administratives des femmes, concernant en particulier la direction d'une entreprise. A cette fin, les gouvernements ont mis sur pied des politiques et des projets ayant recours à des réseaux locaux, nationaux et internationaux facilitant l'accès des femmes chefs d'entreprise à l'information, à la technologie, au crédit et à la formation, de même que des programmes destinés à améliorer l'éducation des femmes.

    • En 1999, la République de Corée a adopté une loi sur l'aide aux femmes chefs d'entreprise, prévoyant la création d'une association, l'Association des femmes coréennes chefs d'entreprise. Ce texte encourage les administrations centrales et locales à fournir une aide aux femmes qui créent de nouvelles entreprises ou gèrent des entreprises existantes

    Lire la suite

  • Il ne peut y avoir de développement durable sans la pleine participation des femmes.

    022Perspective historique: Au début des années 1970, le discours sur le développement a commencé à accorder un intérêt croissant aux relations des femmes avec l’environnement dans les pays du Sud.

    Le « choc pétrolier », déclenché par les pays producteurs de pétrole en 1973, ainsi que les effets à grande échelle de la sécheresse au Sahel, ont beaucoup ébranlé le Nord où l’on a réalisé que les ressources naturelles n’étaient pas infiniment exploitables. Les responsables de la planification du développement ont commencé à sérieusement envisager la nécessité d’une planification énergétique mondiale plus systématique pour l’avenir.

    Il était clair que, dans les décennies à venir, le bois de chauffage allait être essentiel pour satisfaire les besoins en énergie de la majorité des peuples du Sud, et que, pour ces populations, le pétrole ou les autres sources d’énergie allaient être tout simplement trop coûteuses. Les femmes, parce qu’elles utilisaient le bois, allaient devenir le groupe cible d’une stratégie en deux volets visant à juguler les tendances futures à la diminution des ressources énergétiques en bois : 1) réduction de la consommation de bois de chauffage par l’introduction de cuisinières économes en bois ; 2) lancement d’une reforestation à grande échelle pour développer les provisions de bois.

    Lire la suite

  • Mettre l'accent sur la façon dont les organisations de la société civile peuvent porter les voix de ceux qui sont les plus touchés par les crises.

    Adja omAu Mali, la société civile joue un nouveau rôle dans la transition démocratique

    Face aux problèmes de gouvernance et de sécurité, la société civile malienne aide les communautés et les autorités à construire un avenir démocratique commun.

    Au cours de la décennie qui a précédé les deux coups d'État militaires de 2020 et 2021 au Mali, les griefs persistants en matière de gouvernance ont privé les communautés de services publics indispensables, pendant que l'armée s’efforçait de contenir les groupes extrémistes violents. L'espoir d'un retour rapide à un régime civil après le coup d'État s'est estompé au fur et à mesure que le pays approche sa troisième année sous un régime militaire. En dépit des efforts du gouvernement de transition pour établir une feuille de route pour les élections de 2024, des préoccupations s’agrandissent par rapport à la capacité de mettre en place l'infrastructure nécessaire pour mener à bien le processus et s'aligner sur le calendrier prévu.

    Lire la suite

  • Quelques données statistiques sur les violences faites aux femmes

    Stop violence site

    Selon un rapport du Réseau des femmes élues locales d'Afrique (Refela) de 2018," en Afrique de l'Ouest plus de 40% des femmes sont victimes de violences et 65% le sont en Afrique centrale”.
     

    Au plan mondial les violences faites aux femmes touchent près  de 30% si on prend en compte les violences physiques ou sexuelles exercées par le partenaire ou par une tierce personne. Mais dans la quasi-totalité des cas, la violence est domestique, elle s'exerce au sein du couple ou de la famille.

     

     

    Lire la suite

  • Sortir la femme rurale de la précarité !

    510Les femmes rurales au Mali représentent 51,6 % de la population dans les campagnes, et constituent 60 % de la main-d’œuvre agricole. Elles apportent environ 80 % de la production alimentaire nationale.

    Pourtant, ces femmes font face à un statut précaire au regard du droit coutumier, qui ne leur reconnaît pas le droit d’être propriétaires des terrains qu’elles cultivent.

    Lire la suite

  • AWA, le réseau africain des femmes en agriculture lancé à Marrakech

    22078962 24921504Le réseau "African Women in Agriculture" est une plateforme d’échanges, de bonnes pratiques, de connaissances entre les femmes du continent.

    La deuxième édition de la conférence African Women in Agriculture (AWA)i a ouvert ses travaux ce mardi 8 mai, à Marrakech au Musée Mohammed VI de la civilisation de l’eau, en présence de la Première Dame du Niger. AWA est devenu un véritable rendez-vous pour les femmes, les décideurs et les ONG impliquées dans l’autonomisation des femmes en milieu rural.

     

    Lire la suite

  • « Le leadership des femmes est plus que jamais nécessaire pour relever les défis mondiaux »

    6667c859 befa 4f16 863a 617c2cffaa7aCinq cheffe d’Etats et de gouvernement, la Présidente de l’Assemblée générale de l’ONU, une vice-présidente, la cheffe de la diplomatie européenne, deux ministres, une générale d’armée, une artiste et ambassadrice de bonne volonté, une responsable nationale de musées, une ancienne présidente aujourd’hui à la tête d’une fondation.

     

    Lire la suite

  • On n’est mieux servi que par soi-même !

    Election femme vote 280817 800pxLes élections législatives maliennes de 2018 se dérouleront (sauf retournement de dernière minute) les 25 novembre et 16 décembre 2018 afin de renouveler les 147 membres de l'Assemblée nationale, c’est-à-dire les 14 femmes et les 133 hommes.

    Seulement 14 femmes sur 147, c’est la configuration actuelle de l’Assemblée Nationale du Mali, et une grosse déception pour la femme et toutes les institutions qui défendent la cause de la parité homme/femme. Une analyse des tendances n’est pas encourageante non plus. De  10% de femme à la legislature 2007-2013 le taux est passé à 8,16%, très loin des 50% espérés.  Le chemin est encore très long.

    Lire la suite

  • Le développement durable-endogène: lumière sur le modèle de paupérisation des zones rurales.

    Bamako 1La ville, ou le « miroir aux alouettes ».

    L’exode rural, est connu pour être le déplacement massif de groupe de personnes. Ce déplacement, peut se faire à l’intérieur de frontières nationales, ou entre des Etats. Suivant le contexte dans lequel il survient, l’exode peut être saisonnier, conjoncturel, ou structurel avec des départs durables, voire « définitifs ».

    Lire la suite

  • Actions de prévention contre l’extrémisme violent

    Centre mali 2Initiative Une : Projet d’appui à la réinsertion économique des femmes urbaines et rurales dans la région de Mopti

    Initiative deux : Formation professionnelle et insertion sociale et économique des jeunes filles déscolarisées et non scolarisées de 15 à 35 ans et les femmes de 36+ ans dans les cercles de Macina, Niono et Djenné

    Contribuer à l'amélioration des conditions de vie sociale et économique des familles afin de réduire les risques de radicalisation dans les zones du projet

  • La Femme rurale et les Objectifs de Développement Durable (ODD)

    OddLes objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) furent un plan approuvé par tous les pays du monde et par toutes les grandes institutions mondiales de développement. Ils ont galvanisé des efforts sans précédent pour répondre aux besoins des plus pauvres dans le monde et sont arrivés à expiration à la fin 2015. Pour leur succéder, l'ONU a travaillé avec les gouvernements, la société civile et les différents partenaires pour exploiter la dynamique dégagée par les OMD et élaborer un programme ambitieux pour l'après-2015. Ce programme doit transformer notre monde par un développement durable à l’horizon 2030 :  éradiquer la pauvreté, protéger la planète et garantir la prospérité pour tous dans le cadre d’un nouvel agenda de développement durable. Chaque objectif a des cibles spécifiques à atteindre dans les 15 prochaines années.

     

    Lire la suite

  • Une Crise migratoire inéluctable et perceptible

    8ca2cb5570bd5c4b78783ecc486050a3167f89b2La crise sécuritaire au nord et au centre du Mali, avec son lot de déplacés internes ne fait qu’aggraver un phénomène de déséquilibre déjà inquiétant depuis toujours. Une crise migratoire est déjà perceptible dans les quartiers défavorisés et dans toutes grandes villes du pays.

    L’exode est une pratique ancienne, menée autrefois essentiellement par les hommes juste pour la recherche d’argent. Dans la plupart des cas, on part après les récoltes pour revenir au début des cultures (absence d’environ 8 mois). Dans bien des cas, cependant, on ne revient pas avant plusieurs années : on se contente d’envoyer de l’argent.

    Bien avant la crise, l’exode touchait de plus en plus de jeunes adolescents (10-15 ans), filles et garçons, pour diverses raisons (pauvreté, chômage, désir d’acquérir des biens de consommation, etc.). Malgré des effets négatifs pour la société (manque de bras valides, soit 80%, maladies, disparition des enfants, morts, traitements inhumains dans leur zone d’accueil).

     

    Lire la suite

  • Mali, insécurité alimentaire en 2023

    MoniL’Agence régionale pour l’agriculture et l’alimentation de la Communauté économique des États d’Afrique de l’ouest (Araa - CEDEAO) indique une réduction de 25% de personnes en insécurité alimentaire au Burkina Faso, au Mali, au Niger et au Togo, dans une étude dont les points clés ont été diffusés le 20 juin 2023.

    C’est comme pour dire que 75% du groupe concerné, vit dans la détresse.

    Lire la suite

  • L’arbre qui sait tout donner : le M’Pekou

    Imaginez un arbre sur lequel, on obtient un produit presque fini et complet, dont il faut juste mélanger les différents éléments pour obtenir de délicieux Fruits bonbons 1bonbons. Cet arbre existe en Afrique, c’est le Raisinier ou raisin d’Afrique.

    Pour ceux qui le savent, un bonbon, c’est un ensemble constitué par les additifs alimentaires, les agents d'enrobage, les arômes et les gélifiants.. Le raisinier a un fruit sucré et acidulé,  le jus légèrement rosé est très abondant, le tout avec un parfum caractéristique. L’arbre produit en plus une gomme comestible et soluble dans l’eau. Voilà réuni, l’ensemble  des ingrédients pour faire un bonbon 100% naturel.

    Lire la suite

  • Revaloriser nos propres compléments culinaires tel le « Soumbala ».

    Enfants 2Le surpoids de nos enfants est de plus en plus inquiétant dans les villes alors que dans les campagnes ils sont encore mal nourris. La paysanne quant à elle, tient de moins en moins la distance avec sa sœur de la ville. Le dualisme ville/campagne s’exacerbe chaque jour un peu plus en Afrique.

    Lire la suite

  • Bouillon culinaire : un professionnel de la santé donne l’alerte.

    F709a818 9c7a 45d5 867d 95ceafc6d1c2Selon Dr Guindo de l’hôpital Gabriel Touré de Bamako, les cubes Maggi sont très dangereux, à cause de la Glutamate  ou GMS utilisé dans leur fabrication. Communément appelé potentialisateur de saveur,  c’est une poudre blanche qui a l’apparence du sucre. Elle renforce le goût des ingrédients auxquels elle est mélangée. Un produit  au même titre que la nicotine. Elle peut donc causer une faiblesse sexuelle chez l’homme, saignements vaginaux, troubles cardiaques, hypo ou hypertension, troubles uro-génitaux, gastrite, troubles du comportement chez les enfants, maladies de Parkinson, Gonflement de la prostate.

    Devenus incontournables dans nos marmites, ces bouillons sont des recettes de maladies chroniques silencieuses que nous mangeons au quotidien. Par conséquent, le Mali est réputé un pays où sévit les maladies telles que l’hypertension, le diabète, déplore Dr Guindo.

    « Tout le monde est malade aujourd’hui même les jeunes maliens sont hypertendus. Car dans la composante de ces bouillons, il y a de l’huile de palme et certains  allergènes majeurs comme du  blé, du soja, de la moutarde, du gluten etc… Il faut donc faire  comme nos mamans pour réduire les risques en utilisant  assez de viande,  du Soumbala, des tomates fraîches, de légumes frais et d’ingrédients naturels pour nos sauces, pour échapper à ces maladies. C’est justement une illusion du goût par l’habitude que donnent ces Cubes », conseille- t-il.   (Source bamada.net 28/05/2019)

  • Femmes, Paix et Sécurité

    FpsLa résolution 1325 du Conseil de sécurité (2000) sur les femmes, la paix et la sécurité a été la première résolution reconnaissant les effets particuliers et disproportionnés des conflits armés sur les femmes et les filles.

    Il presse les États membres, l’ONU et les autres acteurs de prendre en compte cette situation.

    Lire la suite

  • Le droit au divorce

    DivorceLes hommes comme les femmes ont la possibilité de divorcer en islam. L'islam connaît la répudiation des femmes par les hommes mais aussi, si les conditions requises sont remplies, le divorce demandé par la femme. Le mariage n'est pas considéré comme un sacrement, mais comme un contrat conclu entre deux personnes consentantes; le divorce est donc rupture du contrat. En général, ce contrat doit nécessairement avoir comme objectif, au moment de sa conclusion, de durer de façon indéfinie (à l'exception du mut'a pour certains chiites).

    Le divorce, s'il est une chose possible, ne doit se produire qu'en dernier recours. Mahomet a ainsi voulu préserver le mariage en instaurant la nécessité de réitérer, par trois fois successives (et non simultanées), la formule de répudiation qui met fin à la vie commune et fait entrer la femme en 'idda, période de retraite ou de continence, ou délai de viduité (qui permet notamment d'éviter, au cas où la femme enfante, qu'on attribue cet enfant à un autre homme qu'au mari). Il y a ainsi deux répudiations, dites révocables (radj'î), suivie d'une troisième, irrévocable (bâ'in). « La répudiation révocable est donc conçue comme un moyen de protéger le mariage, la répudiation irrévocable comme une protection de la femme. »

    À la troisième répudiation, l'homme ne peut plus revivre avec sa femme. Selon le Coran, il ne peut la ré-épouser que si celle-ci a entretemps ré-épousé un autre homme, puis divorcé. À cette norme, la jurisprudence a ajouté l'obligation de consommer le mariage effectué dans l'intermède. La répudiation pour les mariages temporaires est définitive et unique.

    Chères soeurs, "Allah n'impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité". Peu importe ce que pense la famille et l'entourage, n'attendez pas l' irréparable !

  • Une histoire de violence conjugale.

    We can do it1 bigLa semaine dernière, un incident m’opposa à ma femme et ma fille âgée de 20 ans et mère d’un enfant, mais toujours résident avec nous à la maison. J’avais dit à ma femme quelque chose qui l’avait mise en colère et elle a proféré à mon endroit des propos abjects accompagnés d’un comportement marqué par le manque de considération et de respect et par la dureté. Je lui ai saisi le visage et ma main le serra légèrement en riant. Mais elle s’est mise à me donner des coups de mains et des coups de pieds. Et puis je l’ai maîtrisée de sorte qu’elle ne pouvait plus me donner des coups au visage. C’est alors que sa fille est intervenue et s’est mise à me frapper à la tête, mais je me suis maîtrisé et je n’ai pas été en colère. Ensuite la fille appela la police et elle est venue interroger tout le monde et dresser un procès-verbal.
    Ma femme n’a manifesté aucun regret pour la conduite de sa fille et elle s’est (même) comportée comme s’il était permis à sa fille d’agir comme elle venait de le faire.
    Actuellement, je ne réside pas dans la même maison avec elles, et, en réalité, je ne veux pas les rejoindre. Pourtant je m’intéresse beaucoup à ma femme et m’efforce à cohabiter avec elle selon la manière établie par le Coran et la Sunna.
    Quant à elle, elle n’écoute le Coran et la Sunna que quand elle n’est pas en colère, ce qui m’a beaucoup découragé. En fait, tout ce que je m’efforce de faire vise à mener une vie conforme aux vrais enseignements de l’Islam. J’espère  votre assistance dans ce domaine. Wa salam alaykoum.

     

  • Suivi accompagnement de 87 Plans d’affaire dans la région de Tombouctou, les cercles de Niafounké, Gourma-Rharous et Diré

    Jej 14L'Agence pour la Promotion de l'Emploi des Jeunes, a la mission de concourir à la création d’emploi pour les jeunes, hommes et femmes de 15 à 40 ans, en milieu rural ou urbain, résidants ou expatriés en facilitant leur accès au marché du travail et au crédit.
    FEDEV, collabore avec l’APEJ dans le  suivi accompagnement de 87 Plans d’affaire dans la région de Tombouctou, les cercles de Niafounké, Gourma-Rharous et Diré.

    Lire la suite